Le Frac convie des jeunes pour l’acquisition d’œuvres

Article publié le 6 mars 2020

Ils sont huit, élèves et étudiants, du lycée Jeanne-d’Arc. Le 29 mars, ils devront présenter au comité technique d’acquisition, une sélection d’œuvres de jeunes artistes rennais qu’ils proposent d’acheter.

C’était une promesse du nouveau directeur du Fonds régional d’art contemporain de Bretagne, Étienne Bernard : Faire participer les habitants et le public à la vie du Frac. Pour la première année, huit jeunes, élèves et étudiants du lycée Jeanne d’arc sont associés à la politique d’acquisition.

Tous volontaires, ils ont visité les ateliers et découvert le travail de cinq jeunes artistes rennais : Maël Le Golvan, dont la pratique est basée sur la photographie, la plasticienne Rika Tanaka, les artistes Quentin Montagne, Alisson Schmitt et Anita Gauran qui travaille aussi la photographie.

Découvrir l’univers des artistes

À chaque fois, les jeunes élèves et étudiants ont pu échanger avec les artistes, découvrir leur univers, leurs techniques, leurs œuvres. « On leur donne les clefs autour de l’économie de l’art, on leur explique comment un artiste peut faire connaître son travail », précise Krystel Lavaur responsable adjointe de l’accueil des publics.

Jeudi, Anita Gauran, diplômée des beaux-arts de Rennes, qui a fait un Erasmus à Athènes, a déjà fait des résidences et expositions et dont une œuvre a été acquise par le fonds communal d’art contemporain de la Ville de Rennes a expliqué sa démarche « qui commence toujours par une collecte de matériaux, objets, images que j’achète ou récupère, tout ça pour créer des anachronismes. » Photographe, intéressée par l’archéologie, Anita Gauran a montré son matériel, commenté sa technique de tirage argentique, grand format, qu’elle retravaille lors d’une projection avec l’application de pochoirs, son rapport au portrait. Les élèves prennent des notes, posent des questions.

Le 19 mars, l’heure du choix

Pierre Gauthier, en première section art, se félicite de pousser « la porte d’un monde qu’[il] ne connait pas. » « Ce qui me plaît, c’est que l’on va décider, ajouteLouanne Arcade, également élève de première. Et de rencontrer les artistes, c’est une chance. » Même sentiment pour Adrien Coupel, élève de BTS tourisme, « entrer dans les ateliers, voir les coulisses, c’est une belle aventure et une belle responsabilité aussi de choisir. »

C’est le 19 mars que les élèves choisiront, après deux réunions de débats et débriefing. Le 29 mars, devant le comité technique d’acquisitions, ils défendront leurs propositions en anglais pour un budget de 2 000 € sur un budget total d’acquisitions de 230 000 € (budget 2019). Leur sélection sera exposée l’an prochain dans l’enceinte du lycée Jeanne d’Arc.

FRAC

L’artiste Anita Gauran, explique son travail aux jeunes acquéreurs dans son atelier à Beauregard. 

‹ Retour à la liste