Le lycée Jeanne-d’Arc décrypte les outils du numérique

Article publié le 13 janvier 2020

Le lycée Jeanne-d’Arc organise une semaine articulée autour du numérique à l’attention des 250 élèves des six classes de BTS 1re année, jusqu’au 17 janvier. Les trois premières journées sont consacrées à des conférences explorant le cyberespace et les hackers, les fake news, les réseaux professionnels, l’usage du numérique dans l’enseignement, l’importance du mot de passe.

Les deux jours suivants, des ateliers pratiques seront spécifiques à chaque formation. Hier, Emmanuel Revah Hoga, a rassemblé les élèves autour d’une thématique portant sur le prix du gratuit, soit l’utilisation des services gratuits qui n’en sont pas et qui posent des soucis éthiques importants. Cet entrepreneur créateur d’un service de courriel respectueux de ses utilisateurs, explique : « Si c’est gratuit, le produit c’est vous. Ce que l’on paye en tant qu’utilisateur, c’est l’accès à notre cerveau, qui est manipulé. Le web d’aujourd’hui, c’est ça. » Plus nous passons du temps sur un site, plus on partage des données et plus on fabrique des revenus pour certaines sociétés. Le temps humain devient un revenu.

L’autre prix à payer, c’est l’appauvrissement de l’information, avec le partage de liens de fausses informations. Se connecter sur le site de notre banque ou posséder une carte de magasin, utiliser des moteurs de recherche ou d’autres sites, permet un forage des données qui pourront être utilisées pour extraire de l’information.

numérique

‹ Retour à la liste