AVOIR LE SENS DE L’ORIENTATION

Article publié le 13 février 2019

AVOIR LE SENS DE L’ORIENTATION
L’orientation est un passage souvent mal vécu par les familles et par les jeunes
eux-mêmes car elle renvoie à la nécessité de faire un choix à une période de la
vie où les jeunes se cherchent, se construisent et vivent des instabilités.
À ce constat s’ajoute celui d’une complexité de choix face à une offre pléthorique
de formations présentées par des écoles rivalisant de démarches marketing
en tous genres.
Enfin, le temps de l’adulte, du parent, du professeur n’est pas le même que celui
du jeune : en tant qu’adulte, nous aimerions qu’un choix d’orientation soit toujours
posé de manière anticipée mais en agissant ainsi, pour nous rassurer, nous
amplifions parfois la pression ressentie par les jeunes. Or, nous savons qu’ils ne
sont pas tous armés de la même façon pour gérer cette pression.
Alors, comment poser un choix avec clairvoyance ? Existe-t-il une boussole de
l’orientation ? Si oui, quels en sont les points cardinaux ? Voici quelques pistes
de réflexion et leviers à mobiliser pour construire un parcours d’orientation :
• La connaissance et la découverte de soi
• Le profil scolaire
• Quels parcours possibles ?
• Quelles statistiques sur ces parcours en termes de réussite aux examens et de
débouchés (insertion professionnelle, poursuite d’études) ?
Dans ce processus d’orientation, le jeune est bien l’acteur principal du processus.
Construire un parcours de réussite suppose qu’il demeure à l’écoute, reste ouvert
à toutes perspectives et sache s’auto-évaluer.
Quant à l’adulte, son rôle est celui de l’accompagnateur permettant au jeune de
se questionner en laissant du temps au temps afin d’éclairer la réflexion pour
faciliter la prise décision.
                                                                                                          Corinne FLEURY, chef d’établissement

JDL PO 2019

Journal Portes Ouvertes 2019

‹ Retour à la liste