Espace Numérique de Travail :
Elèves  |  Professeurs  |  Parents

Témoignages

BTS Assistant Lycée Jeanne d'Arc & Portakabin : duo gagnant/gagnant entreprise-stagiaire

retour sur 5 ans de collaboration fructueuse et d'échanges riches avec les stagiaires et les équipes encadrantes :
la qualité et les vraies valeurs au service de l'accompagnement de l'étudiant

Mon mot d'ordre à l'accueil du stagiaire : à Portakabin , avec moi , ce n'est pas un stage photocopie mais bien une immersion concrète et réelle autrement dit "quand la théorie scolaire rejoint le monde professionnel "

Ma mission : partager la passion de mon métier et faire découvrir toutes les missions pratiques qui relèvent du référentiel du BTS AG confirmant ainsi le choix de l'orientation et pouvant pourquoi pas susciter des vocation (Céline suite à son passage en 2010 a trouvé sa voie dans la logistique)

Mon truc : articuler technicités et savoir-faire au poste avec qualités humaines (rigueur , méthode , organisation) pour satisfaire pleinement clients internes et externes ; une dose d'humour et de convialité en plus pour effacer tout stress d'une première immersion professionnelle

Ma philosophie : c'est un échange ; je partage mes connaissances et attends en retour pour pouvoir toujours progresser (jury du BTS je reste au fait des attentes et des besoins de formation terrain)

Mon suivi lors des six semaines de stage : 1. assurer l'intégration en présentant la société , l'activité (visite atelier) et l'équipe avec poste de travail dédié ; 2. point hebdomadaire sur situations observées , notions acquises , progrès dans l'apprentissage , formulation d'objectifs ; 3. suivi actif des compte rendu vers le lycée et conseil/préparation/correction des situations d'étude pour le rapport de stage (oraux)

L'engagement attendu du stagiaire : se donner à 110% , être curieux , enthousiaste , volontaire et perspicace ; à la clé : la possibilité de rester dans la structure deux mois , en job d'été rémunéré, et ainsi capitaliser sur cette première expérience .

Tenté par l'expérience avec moi ? J'attends votre candidature pour 2014

Témoignage de Myriam Jéhanno - Administratrice Commerciale Région Grand Ouest Portakabin Sas sis 35 Orgères


Myriam JEHANNO

 


Bonjour
A la suite du BTS, j'ai suivi une formation RH en alternance. J'ai exercé en contrat pro en tant qu'apprenti paie et gestion du personnel. Grace à cette expérience j'ai gagné un an d'expérience dans le secteur paie, pourtant un domaine que je ne maîtrisais pas forcément en cours, comme quoi petit conseil au étudiant lorsqu'ils chercheront des postes, malgré des difficultés en cours il ne faut pas se bloquer à cela dans leurs recherche; surtout que les profils RH- Paie sont plutôt recherchés. Après mon alternance, j'ai enchainé directement avec un CDD de 6 mois en tant qu'assistante RH paie ……………au bout de 8 mois de contrat j'ai validé les tests pour entrer dans la fonction publique (d'ailleurs un grand merci à vous car c'est grâce à votre rigueur et votre acharnement positif à nous faire réussir nos cas d'informatique tout au long du BTS, qui m'a facilité cette épreuve!).
Un grand bonjour à l'ensemble de l'équipe.
Siham M
BTS Assistant de Gestion promo 2010


Siham m

 


Mon parcours après mon BTS Assistant de Gestion passe par une licence professionnelle "logistique" réalisé à St-Malo, mon choix de m'orienter vers ce domaine a été déterminé par mon stage de bts qui m'a fortement incité à m'orienter vers ce domaine, en effet celui-ci m'a permis de découvrir comment sont gérés les stocks ainsi que la manière dont est organisé l'entrepôt de l'entreprise. C'est donc ce qui m'a poussé à continuer mes études dans ce domaine.

Cette licence possède des cours qui sont réalisés par des intervenants professionnels ce qui permet d'avoir une présentation de leurs cours sous un aspect "professionnel"
Concernant les matières, elles portent sur les points principaux : la communication/le management, l'entreposage, le transport, l'achat/l'approvisionnement, l'organisation de la production.
Cette licence a pour but de former les étudiants à devenir responsable logistique, de production, d'entrepôt.
Mais avec cette formation, il reste également possible de poursuivre ses études vers un master.
Cette formation peut paraitre difficile d'accès après un BTS Assistant de Gestion mais cette poursuite d'étude reste abordable et les difficultés ne sont pas plus importantes qu'une personne venant d'un BTS transport et prestations logistiques.

Sylvain H
Bts Assistant de Gestion promo 2013


Sylvain H

 


Bonjour
C’est avec plaisir que je vous résume en quelques lignes mon parcours.

Suite à mon BTS Assistant de Gestion à Jeanne d’Arc et guidé par le souhait de travailler mes langues étrangères, j’ai rejoint l’UCO de Guingamp pour réaliser une Licence Assistant Export Trilingue. J’ai ensuite eu l’envie d’arrêter les études, considérant qu’une Licence était une très belle réussite et qu’il était temps de gagner ma vie. ... j’ai décidé de revenir en Bretagne. Après 3 mois de recherche d’emploi, j’ai tenté un Master à Lorient en tant que Responsable du Développement à l’International, ..... Sorti deux ans plus tard, recherche d’emploi durant 3 mois, en vain. Ne sachant toujours pas ce qui me passionnait, j’ai décidé de partir en Australie pour profiter de la vie, et visiter au passage Shanghai, Singapour, la Thaïlande et New-York.....
Après deux mois de recherche, je suis monté sur Paris pour étudier en Ecole de commerce, et j’ai donc obtenu un second Master 2 en Marketing et Management. Cette année d’étude m’a permis d’occuper un poste en stage (1 an) en tant que Chef de Projet international, au sein d’une société d’étude de marchés dans le domaine de la santé. Un bonjour à mes anciens professeurs.
Julien S
Bts AG promo 2008


Julien S

 


Bonjour

Comment allez-vous?! Pour ma part, tout va très bien! Hier j'ai reçu une très bonne nouvelle et je voulais vous en faire part. Jeudi 22 août j'ai obtenu un entretien au siège de l'entreprise…. Hier à mon grand plaisir ils m'ont annoncé que ma candidature avait été retenue. Ils ont beaucoup apprécié notre entretien. Je suis très contente, le contrat est également renouvelable pour la 2è année du Master Marketing Commercial si tout se déroule bien après la première année.

D'ailleurs, lors de l'entretien, je voulais vous dire qu'ils ont vraiment mis l'accent sur l'orthographe!! J'ai pensé à vous. En effet mon activité consistera à rédiger et créer donc cela est important mais dites le aux élèves car c'est vraiment une chose sur laquelle ils ont insisté.
Estelle
Promo 2012 BTS Assistant de Manager (s)


Estelle G

 


Bonsoir,
J'ai passé les entretiens du concours Passerelle, qui permettent d'accéder à 13 écoles de commerce et me voilà, à l'Ecole de Management de Normandie (au Havre) depuis septembre 2012. Je suis actuellement en Master 1 enseigné en anglais avec en projet une année de césure en marketing pour Juin 2014-Aout 2015 avant d'entamer un Master 2.
Cordialement,
Sandra M.
Promo 2012 BTS Assistant de Manager(s)


Sandra M.

 


Bonsoir
Quelle fierté d'avoir été dans la toute 1ère année du BTS Assistant de Manager !
Je peux cependant vous répondre sur mon parcours, après ces deux merveilleuses années de BTS assistant de manager.
A la suite de mon BTS, j'ai obtenu une Licence 3 AES.
Par la suite, je suis entrée en Master 1 management général à IEMN IAE de Nantes, puis en Master 2 Marketing, études et prospectives, toujours à l'IEMN IAE de Nantes.
Après un stage de 6 mois en tant que Chargé d'études Marketing, me voilà désormais et depuis Août, Assistante Chef de Groupe. Ce BTS aura été un tremplin pour moi, et je suis très fière d'avoir pu suivre cette formation de qualité, avec des enseignants compétents et attentifs.
Ces deux années sont de très bons souvenirs, et elles m'ont beaucoup apportées.
Caroline B
BTS Assistant de Manager(s) Promo 2010


Caroline B.

 


A l'aube de mon premier poste, je ne peux m'empêcher de repenser au chemin que j'ai parcouru et aux personnes qui m'y ont accompagnée.
Cette année passée à vos côtés s'est révélée longue, difficile, sinueuse, jalonnée d'un certain nombre d'obstacles mais tout en même temps passionnante, enrichissante, tant intellectuellement qu'humainement.

Le lycée Jeanne D'arc m'a transmis des savoirs solides, une rigueur certaine dans le travail, il a ouvert mes horizons de réflexion, a continué à nourrir ma curiosité, ma soif d'apprendre, de comprendre... Outre cette transmission des savoirs, ce sont aussi les qualités humaines de l'ensemble de l'équipe pédagogique que j'ai tout particulièrement apprécié. On m'a donné la possibilité d'avancer petits pas par petits pas, on a a su me soutenir, me guider lors de périodes de doutes, on a su m'écouter, entendre mes difficultés et ce toujours dans la bienveillance; on m'a redonné confiance en moi, en mes capacités...cette confiance en soi, composante ô combien nécessaire pour grandir et avancer!
En somme, votre établissement, à travers les nombreuses qualités de son équipe, a largement contribué à ma réussite, à la professionnelle que je suis aujourd'hui.

Un infini merci!
Marine


Marine LG

 


Cette formation m'a permis d'aborder l'ensemble des métiers du web. Elle m'a permis de m'insérer professionnellement, par des travaux concrets. Les professeurs et intervenants m'ont appris à concevoir un projet web, à comprendre l'ensemble des processus, du développement au graphisme, de l'analyse client à la livraison.


Vincent LERAY

 


Ce Diplôme d'Université appréhende des disciplines multimédia très variés : web, infographie, communication… C'est cet aspect multimédia qui m'a poussé à prendre part à cette formation. Le multimédia est un secteur, en pleine essor qu'on ne peut ignorer aujourd'hui. Les projets tutorés sont, sans aucuns doutes, un atout majeur pour mettre un pied dans le monde du travail tout en restant encadré par une équipe pédagogique de professionnels. Le stage de six mois est quand à lui le meilleur moyen de mettre à profit nos connaissances et par ce biais d'accéder au monde du travail.

Aujourd'hui je suis Graphiste et c'est cet appui multimédia qui me permet de me différencier. Je possède un ensemble de compétences print et numériques qui se complètent parfaitement dans mon métier."


Maëlla BARDOU

 


Après avoir obtenu mon BTS Communication des Entreprises au Lycée Jeanne d'Arc, j'ai choisi de suivre le DU Multimédia pour obtenir des compétences opérationnelles dans la mise en œuvre d'une stratégie de communication.

Montage vidéo, PAO et CAO, développement web, référencement naturel, gestion de projet font partie de la longue liste des domaines travaillés durant cette formation. De plus, ces cours sont assurés dans leur grande majorité par des professionnels locaux ce qui permet de commencer à construire son propre réseau de contacts.

Enfin, le DU Multimédia m'a permis de réaliser deux stages d'affilée pour une durée totale de 9 mois durant laquelle j'ai pu mettre en application les connaissances apprises durant la formation et développer mes compétences. Ce sont ces stages qui ont facilité ma première embauche au Groupe Royer en tant que webmaster et assistant de communication pour Converse. Je suis aujourd'hui chargé de référencement naturel au sein de l'agence Mediaveille à Rennes.


Benjamin Yeurc'h

 


Diplômé d’une école d’Ingénieur en 2001, j’ai travaillé en bureau d’études les premières années de ma vie professionnelle. Attiré depuis toujours par le web et convaincu de son importance grandissante, j’ai décidé d'intégrer en 2009 le DU Multimédia où j'ai pu suivre une formation pluridisciplinaire portées par des intervenants extérieurs de qualité. Cet enseignement m'a permis d'approfondir mes connaissances et d'en acquérir de nouvelles dans le secteur des métiers du multimédia. Mon stage en agence m'a ensuite donné l'occasion de mettre en pratique cet enseignement et de me spécialiser. Le DU Multimédia m'a donné les outils pour réussir dans le secteur porteur du web et du multimédia.


Thomas MORELLATO

 


Après des études de communication, le Du Réalisation Multimédia m'a permis d'ajouter une "corde à mon arc", indispensable pour une insertion professionnelle rapide et efficace. L’intérêt est aussi de côtoyer des personnes d’univers différents, ce qui rend la formation d’autant plus intéressante et complète. Les étudiants acquièrent les compétences clés pour mener à bien tous types de projets numériques et ainsi répondre aux besoins des entreprises d’aujourd’hui et de demain. En participant au DU Multimédia, c’est déjà avoir un premier pied dans l’entreprise.

Anthony Boschet, responsable communication, Communauté de Communes du Pays de Grand-Fougeray


Anthony BOSCHET

 


C'est après un BTS Communication des Entreprises et une année de spécialisation au Marketing à Angers que j'ai décidé d'approfondir mes connaissances et développer quelques compétences en matière de Web, avec pour ambition de devenir un super chargé de communication, capable d’appréhender le sujet à la fois dans sa dimension technique, mais également artistique et marketing.

Cette année 2004/2005 fut effectivement pour moi l'occasion de toucher à beaucoup de disciplines - Développement PHP / ASP, Photoshop, Illustrator, Intégration HTML, Gestion de projet, ... et surtout le WebMarketing, qui fut une révélation pour moi.

Les quelques heures de cours dispensées sur cette matière m'ont aidées à acquérir de bonnes bases de ce qui allait, au fil des années, se développer et se complexifier toujours davantage.

C'est dans le cadre du DU Multimédia que j'ai pu intégrer en stage Intuiti, fraîchement créée par une jeune entrepreneuse à Nantes.

De stagiaire SEO au sein d'une micro structure Nantaise, je suis maintenant Directeur Conseil dans cette même agence, qui compte une vingtaine de collaborateurs et qui tend à faire référence sur le secteur du WebMarketing dans le Grand Ouest, tout en comptant de très beaux Parisiens dans son portefeuille.

Je continue à fonctionner en "mode projet" au quotidien, tout comme j'avais appris à le faire en DU Multimédia.


Benjamin HUARD

 


Venant d'un cursus informatique et réseau, je souhaitais me former à la maîtrise des langages de programmation et des techniques permettant la création de sites Internet.

Le DU Multimédia m'a permis non seulement d’acquérir les bases nécessaires à cet objectif mais aussi de me familiariser avec les métiers annexes à celui ci.

Grâce à cette année j'ai pu comprendre les contraintes des graphistes et des référenceurs avec lesquels je travaille aujourd'hui quotidiennement mais aussi d'obtenir de bonne base de gestion de projet, de sémiologie...

Les cursus étant assez variés, il est également intéressant de se retrouver entouré de personnes venant aussi bien du tourisme, du journalisme, de la communication ou d'études plus techniques. Ces diverses compétences nous permettent de mener des projets lors de cette formation d'une grande diversité.

Je suis aujourd'hui chargé du pôle web de l'agence Scenarii V&M, société dans laquelle j'évolue depuis ma sortie du DU Multimédia.


Julien COHIGNAC

 


Le DU multimédia m'a permis de découvrir l'ensemble des métiers du web, d'élargir mes compétences mais surtout d'obtenir grâce au stage de fin d'année un CDI avant la fin de mon stage.
La formation propose un programme complet qui me permet chaque jour de mieux appréhender le déroulement d'un projet web sur le plan technique, marketing et financier.
D'abord développeur web, je suis aujourd'hui auto-entrepreneur et chef de projet technique en entreprise.


Gérald COLLEAUX

 


Venant de l'université j'ai vraiment apprécié la qualité des cours, ainsi que le côté pratique. La formation est vraiment complète et les compétences éclectiques acquises m'ont permis une fois en stage de participer à de nombreuses missions dans divers domaines. C'est le gros point fort de la formation. C'est en partie cette polyvalence (avec une bonne dose de motivation) qui m'ont permis de prendre de nombreux contacts durant ces 5 mois et d'en ressortir avec une telle expérience et aussi de belles promesses pour l'avenir de la part d'une si grande entreprise. L'ambiance est bonne.
L'échange avec les enseignants est simple et ils sont disponibles pour nos besoins. Si le choix était à refaire je choisirais cette formation à nouveau sans hésiter et la recommande fortement pour quelqu'un dans ma situation. Pour ce qui est de la chance de faire un stage longue durée en Bac+3, cela change complètement les perspectives d'avenir et le regard sur la réalité de la profession, c'est vraiment une chance.


Bastien DUVAL

 


Le D.U Communication m'a permis d'approfondir certains de mes acquis tout en découvrant de nouvelles compétences. J'ai particulièrement apprécié le contact avec des professionnels en tant qu'intervenants ou professeurs permanents. L'approche professionnelle apportée par la formation nous a montré une vision réelle de l'entreprise et des métiers de la communication. De plus, j'ai eu l'opportunité de réaliser un stage de 5 mois en tant que Chef de Projet Événementiel. Cette longue expérience a été très bénéfique et très formatrice, elle m'a permis de prouver mon savoir faire à mon école de master et sera une réelle force pour mes futurs stages et emplois.


Julia SOUTY

 


Cette année de formation est réellement ce que je cherchais.
Après avoir fait un BTS Assistant de Manager, j'ai pu évoluer durant cette année avec des étudiants issus de différentes formations.
Mon but étant d'entrer dans le monde du travail à la fin de l'année, le stage de fin d'étude représente une réelle opportunité.
Les cours enrichis par la présence des intervenants, nous permettent d'acquérir de solides compétences, concrétisées lors de travaux pratiques.
Durant le stage, j'ai pu mettre en application les compétences acquises tout au long de l'année. Elles répondent concrètement aux attentes d'une entreprise.
La méthodologie adoptée est clairement professionnelle. Nous sommes très souvent plongés en situation d'entreprise ce qui nous confronte à une réalité qui permet d'avancer plus vite et d'apprendre plus efficacement. Elle nous donne une vision des métiers de la communication on ne peut plus proche de la réalité.
La découverte et l'approfondissement des connaissances de logiciels et d'outils internet est aussi très intéressante car ces ateliers nous permettent d'ajouter à notre CV de réelles compétences qui parlent aux entreprises et nous servent au quotidien.
Cette formation vous permettra d'acquérir de vraies compétences et surtout d'aborder tous les aspects de la communication en une année. Ce diplôme est vraiment la solution pour avoir des bagages solides.
j'ai signé mon CDI en tant qu'assistante marketing..


Clarisse DELORME

 


Le DU réalisation multimédia est une formation complète sur le domaine du web et elle accueille également des élèves de tout horizon, malgré tout elle reste plus avantageuse pour des personnes ayant déja des connaissances et à ceux s'investissant en dehors des cours. Elle m'aura permis notamment de me lancer dans le développement web, moi qui possédait déjà un diplôme en graphisme et quelques notions en programmation.
Bien qu'elle aborde de nombreux points, certains pourraient encore être plus approfondis.
Le point clef de la formation est entre autre le stage de 6 mois qui offre une possibilité d'insertion professionnelle et une possibilité de mettre en application les 6 mois de cours. Une chose que l'on retrouve peu dans les formations de 3e année suivant le bac.


Aurélien Lheureux

 


J’ai trouvé cette année très enrichissante, elle m’a permis d’acquérir l’ensemble des compétences nécessaires dans le monde de la communication. Je dirais que le réel avantage de cette formation est son aspect professionnel, puisque de nombreux professionnels assurent les cours, ils nous apportent leur savoir-faire en nous faisant partager des situations concrètes de leur vie en entreprise. De plus, j’ai appris à utiliser les différents outils informatiques dans le domaine de la communication, et ceux grâce à des cours structurés et aux nouveaux outils mis à notre disposition cette année.
Enfin, mon stage de 4 mois est venu parachever et compléter cette formation, il vient ainsi ajouter de l’expérience sur mon CV, ce qui est un avantage indéniable dans l’objectif d’être embauché par la suite au sein d’une structure.
Je conseil donc vivement ce diplôme d’université en communication des entreprises à toutes les personnes qui ont un intérêt pour le secteur des médias et des nouvelles technologies.


Alexis Hillion

 


Depuis plusieurs années, je souhaitais devenir graphiste. Après 1 an de classe prépa arts appliqués j’ai décidé d’intégrer le BTS Communication des Entreprises.
J’y ai trouvé ce qui me manquais dans la précédente formation : la sociologie avec l’étude du consommateur, l’économie avec l’étude de notre environnement, la stratégie … En plus de la théorie, la formation est très concrète grâce aux stages et aux différents projets que nous sommes amenés à réaliser lors de ces deux années. Toutes ces expériences et ces rencontres permettent d’affiner le projet professionnel.

A la suite du BTS j’ai souhaité me spécialiser en Communication de Marque et Marketing Services. Cela fait maintenant 3 ½ que je travaille en agence de publicité.

Le BTS a été pour moi un tremplin que je recommande sans hésiter à quiconque souhaite s’orienter dans les métiers de la communication.


Anaïs LETERTRE

 


Avec le recul, je réalise que la formation D.U Communication des entreprises m'a apporté des bases solides dans les différents domaines de la communication en seulement une année, ce qui est rare. En discutant avec d'autres étudiants, j'ai pris conscience qu'elle est une des formations les plus complète et rapide du domaine.
Apportant des bagages théoriques et méthodologiques, la formation du D.U Com propose surtout une approche concrète des plus appréciable. Le but est de mettre en pratique les acquis des étudiants par des travaux adaptés (organisation d'une conférence, création d'une stratégie de communication/marketing, création graphiques,etc.). L'autre force réside dans la grande qualité des intervenants présents qui parlent de leurs expériences et nous font part de leurs problématiques quotidiennes. Un premier pas pour se construire un réseau de professionnels reconnus et pour avoir une vision objective des différents corps de métiers de la communication.
Autre élément précieux, la possibilité de faire un stage d'une durée de 6 mois. Aucune crainte, c'est dans les premiers jours de stage que l'on réalise le chemin parcouru depuis le début de la formation, et à aucun moment on se sent démuni.
Cette formation m'a apporté énormément et je la conseille sans hésitation à tous les communicants dans l'âme.


Ronan BOUSSICAUD

 


Le diplôme (D.U. Multimédia) m'a permis de découvrir l'ensemble des outils multimédia (informatique et internet) grâce aux cours théoriques et pratiques, et de choisir ensuite une branche en particulier où je me suis senti plus à l'aise et que j'ai pu mettre en pratique pendant le stage. Pour moi c'était avant tout un bagage supplémentaire dont je cherchais à me doter pour ma formation de BTS et j'ai pu en voir les atouts justement pendant le stage, des connaissances que n'avaient pas la plupart de mes collègues. Et aujourd'hui même si je n'ai pas encore trouvé de travail fixe dans ma branche (tourisme), je sais que le profil que j'ai constitué intéresse et que je suis compétent dans ce que je fais, ce qui me laisse quand même optimiste pour la suite !


Mathieu BOIZARD

 


Mon Diplôme d’Université Communication des entreprises m’a doté d’une vision complète et détaillée des compétences nécessaires aux exigences des métiers de la communication. Cette formation, riche en informations, permet d'avoir une vision réelle du métier par le biais de professionnels compétents et très intéressants qui interviennent dans les différents domaines de la communication.
J’ai également appris à maîtriser les outils méthodologiques et informatiques tout en réalisant des actions concrètes : organisation d’une conférence; élaboration d’une analyse marketing et d’une stratégie de communication dans le cadre d’un projet tutoré, etc.
Les 3 à 6 mois de stage à effectuer ensuite concrétisent la formation et donnent l'occasion d'avoir une première expérience indispensable de nos jours


Lénaïg CHAREIRE

 


Aujourd'hui je suis animatrice multimédia dans un Espace Public Numérique labellisé Cyber-Base. Je dispense des cours d'informatique : de l'initiation au perfectionnement sur des logiciels de bureautique, de retouche photo, de dessin vectoriel, de montage vidéo et autres. Je mets également en place des ateliers pour les enfants, ados et adultes (jeux, photographie, démarches administratives, etc) et plus spécifiquement les demandeurs d'emploi. Avec mon collègue, nous organisons également des évènements particuliers comme la journée du libre ou le marathon photo.

Dans le cadre de ce travail, ainsi que dans le milieu associatif auquel j'appartiens, je continue d'effectuer des travaux d'infographie, de réalisation multimédia (affiche, flyer, dépliant, site web, newsletter, pochette d'album, etc.).

Le DU (Réalisation Multimédia) m'aura permis d'améliorer mes connaissances en création multimédia, de me perfectionner et d’accroître mes compétences. Il m'a permis d'acquérir des connaissances techniques dans ce domaine en constante évolution. Mon objectif professionnel était de pouvoir associer création, animation et cohésion sociale il m'était indispensable de poursuivre mes études afin de compléter ce que m'avait déjà apporté le BTS Communication des Entreprises."


Marion BOUDER

 


Comment êtes-vous arrivés au Lycée Jeanne d’Arc ? Était-ce un choix, poursuiviez-vous un objectif ?

Après 6 ans ½ en poste à la FSCF sans perspective d’évolution de carrière et sans diplôme dans le domaine de l’administration et de la conduite de projet culturel, j’ai souhaité reprendre mes études afin d’être en mesure de chercher un nouvel emploi. Originaire de la région de Rennes, j’étais tentée d’y revenir pour faire cette formation et j’ai recherché les opportunités. Lors d’une conversation, un ami, ancien élève du DU multimédia au lycée Jeanne d’Arc, m’a parlé du DU projet et communication culturelle qui correspondait exactement à mes aspirations. J’ai donc fait une demande de congé individuel de formation (CIF) auprès de mon employeur qui m’a soutenu dans cette démarche, et sollicité le financement de ma reprise d’études qui m’a finalement été accordé.


Etes-vous satisfait de l’orientation que vous avez choisie et de votre de projet professionnel ?

En 2007, bien avant d’initier mon projet de CIF, j’ai réalisé un bilan de compétences dont la conclusion mettait en avant un réel besoin de légitimer mes compétences par le biais d’une formation. Mon année de DU a été une étape mûrement réfléchie dans mon parcours personnel et fait partie intégrante d’un projet professionnel qui s’est précisé tout au long de la formation. Je suis absolument ravie de cette parenthèse dans ma vie professionnelle qui a fait plus que répondre à des attentes puisqu’elle m’a redonné une confiance que j’avais perdue dans la routine d’un travail qui ne m’apportait plus de satisfactions.


Pensez-vous que ce D.U vous a efficacement préparé à la vie active, en général, et à la profession que vous exercez, en particulier ? Merci de justifier votre réponse...

Pour ma part, j’avais plus de 10 ans de vie active derrière moi avant la formation, mais je crois effectivement que le DU prépare réellement à la vie professionnelle. Au cours de mes stages, il m’est d’ailleurs arrivé régulièrement de sortir mes cours pour m’aider à répondre aux missions qui m’étaient confiées. La rencontre avec des professionnels de tous les domaines liés aux métiers de la culture permet aussi d’avoir une vision très large du secteur et ouvre à toutes les opportunités.


Quels conseils donneriez-vous aux étudiants ?

Je leur dirais juste de profiter au maximum de la chance que représente l’année de DU, au cours de laquelle le contact permanent avec des professionnels de la culture permet une formation concrète et au plus près des réalités du terrain.


Parlons du stage


Comment l’avez-vous trouvé (demande spontanée, offre, réseau personnel...) ?

J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver un stage. J’ai commencé mes recherches mi-janvier, ce qui s’est révélé trop tardif. J’ai d’abord exclusivement répondu à des annonces, que je consultais sur les sites de l’Irma, Profilculture et de la Cité de la musique principalement. J’ai fait suite à une trentaine d’offres de stages sans obtenir le moindre entretien - je n’ai d’ailleurs reçu que sept ou huit réponses à mes courriers et/ou mails. Puis, en désespoir de cause, j’ai commencé à envoyer des candidatures spontanées à des lieux où j’aurais aimé réaliser un stage. Cette méthode s’est révélée plus efficace et j’ai finalement décroché deux stages à quelques jours d’intervalle, parmi lesquels je n’ai pas voulu faire de choix. Ainsi, de mai à septembre, j’ai réalisé de front un stage au service des actions culturelles du conservatoire de musique et de danse de Montreuil (93) et un autre aux côtés de la programmatrice du New Morning, club de jazz parisien.


Pouvez-vous décrire les missions qui vous ont été confiées ?

Au conservatoire de Montreuil, on m’a confié la mise en oeuvre d’un projet d’action culturelle sur la ville en partenariat avec un compositeur contemporain en résidence. Il s’agissait d’organiser 30 mini-concerts surprise dans des lieux et lors d’évènements où l’on ne s’attend pas à entendre de musique contemporaine. Le compositeur avait fait travailler ses pièces à trois groupes de quatre musiciens étudiant au conservatoire et il s’est agi pour moi de trouver les lieux et scénarios d’interventions et de réaliser des feuilles de route pour les trois groupes de musiciens. Cette opération devait se dérouler sur une semaine et j’ai eu six semaines pour tout mettre en place... difficile challenge, d’autant que j’étais peu épaulée! Mais finalement, j’ai réussi à programmer 35 interventions et 29 ont pu avoir lieu.

Le New Morning reçoit régulièrement des stagiaires car l’activité de la salle nécessite un travail administratif parfois assez lourd. Avec la programmation du Festival All Stars du mois de juillet 2010, il était indispensable que quelqu’un s’occupe des demandes de permis de travail au plus vite. De même, il y avait du retard dans la mise à jour de tous les dossiers des concerts passés et il fallait s’occuper de réclamer les factures, contrats et documents de sécurité sociale manquants. J’ai aussi pu découvrir au fil des mois le fonctionnement global d’une salle de concerts, de l’accueil des artistes à la préparation à un contrôle de sécurité inopiné, en passant par la rédaction du programme...


Pensez-vous que les compétences acquises durant votre année de formation ont permis de réaliser ces missions ?
Très honnêtement, les six mois de cours du DU m’ont été extrêmement utiles et m’ont permis d’acquérir des connaissances du secteur culturel en général et des compétences plus spécifiques qui m’ont été d’une aide précieuse au cours de mes stages. Mais, mes expériences professionnelles passées ont également contribué à ce que l’on me confie des missions en autonomie. Il n’en demeure pas moins que j’ai régulièrement eu recours à mes notes qui ont répondu à beaucoup de mes interrogations et m’ont évité de demander de l’aide trop fréquemment à mes référents.

Avez-vous rencontré des difficultés ? Si oui, lesquelles ? Et comment les avez-vous surmontées ?
J’ai rencontré les plus grandes difficultés au cours de mon stage au conservatoire de Montreuil. J’y avais une mission bien déterminée puisque je devais organiser une trentaine d’interventions surprises de musique contemporaine dans des lieux de la ville où l’on ne s’attend pas à entendre de la musique et qui n’étaient pas déterminés à mon arrivée. Ces interventions devaient se dérouler sur une semaine et j’ai disposé de 5 semaines pour prendre les contacts avec des lieux publics et autres associations et entreprises pour mettre tout en place, en relation avec le compositeur en résidence à l’origine du projet. J’ai été livrée à moi-même, très peu aidée par mon responsable de stage en charge de l’action culturelle au conservatoire, et j’ai principalement travaillé avec un compositeur au caractère difficile à gérer. Très sincèrement, si je n’avais pas eu une expérience préalable dans l’organisation d’évènements, ç’aurait été impossible, et même avec cette expérience, j’ai parfois été à bout de nerfs. Mais, en prenant les choses les unes après les autres et en soignant la partie relationnelle avec mes différents interlocuteurs sur les lieux visés, les professeurs et les élèves du conservatoire qui interprétaient les pièces contemporaines, 29 interventions musicales ont pu avoir lieu.

Votre stage vous a-t-il permis d’arriver au poste où vous êtes actuellement ?
Sans le moindre doute, ce stage a été l’élément de mon CV qui a permis que je sois reçue en entretien pour le poste que j’occupe aujourd’hui. L’entretien m’a ensuite permis de présenter mon parcours dans son ensemble.

Revenons à votre métier :


Depuis que vous avez quitté Jeanne d’Arc, avez-vous souvent changé d'entreprise ou de poste de travail ? Si oui, pourquoi ?
A la fin du DU, j’ai réintégré le poste que j’avais quitté un an plus tôt dans le cadre de mon congé individuel de formation. Mon objectif en faisant cette année de DU était d’être plus solide pour chercher un nouvel emploi et quitter mon ancien employeur. Mes stages avaient été si prenants que je n’avais pas réussi à conduire de recherches suffisantes pour ne pas revenir à la fin de la formation. Mais, plus déterminée que jamais, j’ai commencé mes recherches dès mon retour dans mon entreprise et, trois semaines plus tard, je décrochais un CDD au conseil général des Hauts-de-Seine, à la direction de la culture.

Pouvez-vous nous décrire précisément les missions qui sont les vôtres aujourd'hui ?
Je suis aujourd’hui assistante de projet à l’unité des enseignements artistiques du conseil général des Hauts-de-Seine et je vais très prochainement remplacer le chargé de mission de ce même secteur. Je suis en charge notamment de la mise en oeuvre du Schéma départemental des enseignements artistiques du 92, et travaille en étroite collaboration avec les 35 conservatoires du département : organisation de sessions de formation à destination des professeurs, projets pédagogiques, partenariats avec des musiciens reconnus... Je m'occupe également des dossiers de subvention de ces établissements et autres associations culturelles.

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?

J’espère rester quelques années au conseil général et décrocher le concours d’attaché territorial afin de bouger plus facilement ensuite. Mon objectif serait à terme de diriger un petit centre culturel de province... l’avenir dira si c’est un projet réaliste!

Lorsque vous regardez en arrière, votre parcours est-il conforme à celui que vous imaginiez ? Considérez-vous notamment qu'il y figure une part de chance ou de hasard ? Ou, au contraire, votre voie était-elle toute tracée ?
Mon parcours est un peu atypique mais me semble aujourd’hui cohérent, j’ai simplement mis du temps à identifier mes aspirations professionnelles. Je ne crois pas qu’il y ait de hasard dans un itinéraire, mais il y a en revanche des rencontres, des expériences et des étapes qui le jalonnent.
Je suis très satisfaite du tournant que le DU a donné à ma vie professionnelle, aujourd’hui je sais ce que je veux, et ça, c’est très précieux!


Céline FOUILLET

 




je viens vous informer que, depuis le 15 décembre, je suis conseillère sociale au logement à Orne Habitat sur le secteur de Mortagne au Perche, en CDI!

Merci pour tout, c'est aussi grâce à l'équipe de Jeanne d'Arc et à vous que je fais ce que j'aime!



CLAIRE CHAINAY

 


Cette formation (DU Communication des Entreprises) m'a apportée des connaissances théoriques et pratiques avec l'apprentissage d'outils méthodologiques et logiciels indispensables. Des bases sérieuses qui me manquaient. Sortant d'une licence d' AES (Administration Économique et Sociale) j'ai voulu me réorienter en choisissant une formation professionnalisante.
Ce que je retiens c'est l'aspect concret du diplôme. Les professeurs et intervenants qui enseignent sont des professionnels de la communication. Et ils peuvent parler en connaissance de cause en évoquant des exemples concrets et d'actualités.


JEAN-GUILLAUME BOUEXIERE

 


Après un BTS dans le graphisme, j'ai travaillé pendant un an et demi au service communication d'une collectivité territoriale en tant qu'infographiste. A travers cette expérience professionnelle, je me suis rendue compte que je ne souhaitais pas m'arrêter au métier de graphiste. J'ai donc choisi d'intégrer le Diplôme d'Université Communication des entreprises au lycée Jeanne d'Arc en octobre 2009. L'objectif était pour moi de compléter mes connaissances en matière de création graphique avec des compétences en communication, en marketing afin de maîtriser la "longue chaîne de communication", c'est à dire de l'élaboration d'un projet jusqu'à sa diffusion. Je pense que ce diplôme est une solide formation car les cours sont dispensés par des professionnels des métiers de la communication qui nous enseignent leur savoir et qui nous font part de leur propre expérience. Le stage en entreprise, proposé pour les 6 derniers mois de formation, permet d'appliquer les connaissances acquises lors de l'année écoulée à travers des projets concrets. J'ai donc, à partir d'avril 2010, effectuer mon stage pendant 6 mois dans une agence conseil en communication et marketing basée à Paris. Je suis actuellement en poste en tant que Chargée de communication au sein du service communication d'une entreprise parisienne.


MELANIE SIMON

 


Le DU Projet Culturel m'a permis d'avoir une vision globale des métiers liés au secteur culturel que ce soit d'un point de vue administratif, comptable, technique, etc. Je suis venue dans ce DU pour deux raisons :
1) L'orientation que j'avais prise dans mes études : la communication.
2) Ma passion : la musique.
Au final j'ai appris plus que je m'y attendais et je me suis intéressée à des domaines, qui par avant ne m'attiraient pas, grâce aux intervenants qui ont sur rendre des sujets parfois lourds (les modules de compta par exemple, ou comment monter un budget) plus accessibles.
J'ai réalisé un stage de 4 mois dans une entreprise de production de spectacles vivants à Paris. Durant les premiers mois j'ai touché à tout : administratif, booking, production, communication, promotion. Puis mon stage c'est spécialisé dans la promotion artistique. Aujourd'hui après avoir été assistante de promotion pendant 2 mois (Août/Septembre 2010), je suis chargée de promotion artistique et de communication sous le statut d'auto-entrepreneur, ce qui me permet d'avoir plusieurs clients, avec comme client principal mon ancien lieu de stage : Add It Up Productions.


MARGAUX CASSIER

 


Le DU Réalisation Multimédia a été pour moi un tremplin après mon BTS Communication et le monde professionnel du multimédia. Les mises en situations concrètes de cette formation en fond une formation crédible.


VALERIE DERAEDT

 


Cette formation (DU Projet culturel et Communication culturelle) m'a apporté les bases essentielles de la communication et a développé mes connaissances en montage de projets.
Des connaissances indispensables au poste que j'occupe aujourd'hui"hui : chargée de communication et d'animation à la mairie de Pleurtuit, notamment au niveau de la salle de spectacle.


BLANDINE DESDOIGT

 


Actuellement je suis analyste programmeur dans une société spécialisée dans le web destiné à de grandes sociétés savantes médicales, CYIM, basée à Cesson/Chantepie. Je m'occupe de réaliser du développement web (asp / php), d'analyser afin de trouver des solutions d'améliorations de code ou de nouvelles fonctionnalités.
Ce que la formation (DU Réalisation Multimédia) m'a apporté se vérifie au quotidien, autant dans le domaine privé que professionnel. Dans le domaine professionnel, elle m'a permis d'appréhender une gestion de projet plus complète et adaptée aux projets multimédia, d'acquérir des notions d'ergonomie, de design, ce qui manquait à ma formation précédente, purement informatique. Cet apport de compétences graphiques et de communication m'a permis de pouvoir bénéficier de plus de recul au sein de tous les projets et de pouvoir être plus autonomes sur mes développements et éviter de faire appel à des collègues du service graphique par exemple pour de petites retouches. Dans le domaine personnel, la formation m'a apporté de nombreuses compétences en retouche d'image, montage audio et vidéo, ce qui m'a permis à de nombreuses reprises d'effectuer des réalisations graphiques ou des montages de films, ainsi que retoucher correctement mes photographies personnelles. Cela m'a également éveillé des passions pour le domaine infographiste.
Je recommande donc cette formation à toutes les personnes qui désirent travailler dans le domaine du multimédia, que cela soit au niveau graphique ou au niveau informatique. En effet, des connaissances de base de l'informatique ont souvent fait défaut à différents graphistes de mon entreprise, ce qui peut provoquer des aller-retours inutiles entre différents services.
En résumé, j'ai apprécié de bout en bout cette formation. Elle m'a beaucoup apporté.


GILDAS BILLARD

 


J'ai fait cette formation (DU Projet culturel et Communication culturelle) en 2006/2007.
Après avoir fait 2 stages de 3 mois chacun (l'un a Rennes et l'autre dans les Landes) car je suis paloise j'ai trouvé un boulot de 2 mois comme chargée de communication dans un festival d'art contemporain et musiques électroniques (Acces(s) ).
Ensuite j'ai été bénévole pendant 3 mois au Théâtre Monte Charge qui m'a embauchée 3 mois plus tard comme assistante chargée de production dans la compagnie et le lieu. Je faisais donc l'administration, la communication et la diffusion. Quand on travaille dans une petite structure on fait généralement beaucoup de choses.
Cette formation m'a permis de comprendre comment fonctionne le milieu associatif et/ou culturel.
Il me semble que le plus important est d'avoir un réseau, de se faire connaitre par le milieu culturel associatif. Ne pas hésiter à faire des stages, à être bénévole pour ensuite se faire embaucher.


ANELISE BERNALEAU

 


Le DU projet Culturel et communication culturelle à pour moi été une suite logique dans mes études.
Après un BTS Communication des entreprises, je souhaitais orienter mon parcours professionnel vers le secteur culturel.
Ce DU à donc répondu à mes attentes, les enseignements proposés tel l'infographie, l'administration du spectacle, la sémiologie ou encore la communication culturelle m'ont permis de mieux cerner les éléments que constituent le secteur culturel.
Les différents travaux réalisés au cour de cette année nous ont également permis d'acquérir une autonomie et une aisance envers les différents acteurs culturels.
Les stages que j'ai effectué après ce DU m'ont permis d'appliquer tout les éléments théoriques appris durant cette année et d'approfondir de nombreuses notions.
Ce DU est une bonne formation afin d'intégrer le secteur du spectacle vivant.


ISABELLE GUIVARCH

 


Le D.U. Communication des entreprises a été une année très enrichissante dans mon parcours scolaire.
La qualité des cours et des intervenants choisis est réellement un avantage primordial de cette formation.

Je pense que ce DU est complémentaire avec un BTS Communication des entreprises et non une redite.
L'axe choisi est vraiment professionnel.
Ensuite, les intervenants nous font part de leur expérience et nous avons un retour direct sur le monde de la communication (boulot, salaire, compétences requises, ...). L'intervenant ajuste vraiment ses cours en fonction du contexte actuel.

La partie théorique (d'octobre à mars) passe très vite.
Quant au stage, je parle au nom de la 1° promotion, nous avons tous été ravis de notre expérience.
Pour ma part, j'ai effectué mon stage chez Euro RSCG 360 à Rennes pendant 6 mois en tant que Chef de pub Junior. Pendant cette période, j'ai pu mettre en application les connaissances acquises pendant mes cours. Toutes les matières ont été requises. Une de celles qui m'a été le plus été utile est la formation au Pack Adobe. Même si dans l'agence où j'étais on utlise beaucoup Microsoft Office, la capacité d'utiliser Adobe Photoshop, Illustrator, InDesign et Première Pro a vraiment été un plus.

Actuellement, je suis en M1 Communication produit et dispositifs 360° à Sciencescom, groupe Audencia. Cette poursuite d'études est un choix personnel et non une nécessité après le D.U. COM. Je suis la seule à avoir poursuivi mes études après ce DU.

Pour conclure, je peux dire que les connaissances que j'ai acquises pendant mon DU me sont utiles tous les jours que ce soit en stage ou en cours. On nous apprend vraiment à être autonome et à prendre des initiatives (cf Conférence "Ethique et communication"). Les intervenants nous donnent plein de conseils pratiques, en plus de leurs cours, pour notre insertion professionnelle.

Les atout indéniables sont la variété des profils qui peut postuler à cette formation et la variété des métiers qui peuvent être exercés par la suite.

Mots - clés à retenir de ce témoignage : ENRICHISSANTE - PROFESSIONNELLE - INTERVENANTS QUALIFIES - AUTONOMIE - DIVERSITE.


AMANDINE FOUQUE

 


J’ai choisi la formation DU Projet culturel et Communication culturelle parce qu’en plus des cours, elle proposait des actions proche des attentes du milieu professionnel. Intuition qui s’est confirmée tout au long de l’année de la formation puisque j’ai participé à un projet professionnel d’une durée de six mois en lien avec le Jardin Moderne de Rennes. Souhaitant poursuivre mon cursus dans la communication plus institutionnelle, j’ai réalisé le stage de fin d’année au service communication de la communauté de communes du Pays Fouesnantais(29). Suite au stage, j’ai été recruté six mois plus tard pour assurer le poste de chargé de communication de la ville de Fouesnant-les-Glénan (29 – 10 000hab).

Aujourd’hui, je suis en charge de la mise en place, du suivi et du développement d’une stratégie de communication et de promotion de la ville.

Je coordonne la communication institutionnelle :
Je suis l’interlocuteur des différentes entités de la mairie. Je dois veiller à la cohérence et à l’homogénéité de la communication municipale. (Office de tourisme, Centre de la culture, Centre aquatique, Mairie)

J’élabore et mets en œuvre les documents de communication écrite : Fouesnant Magazine, Fouesnant Info (rédaction des articles, prise de photos, maquette, coordination des prestataires de services (graphistes, imprimeurs, routeurs)
Je réalise en outre les dossiers et communiqué de presse.

Je suis également en charge du vecteur multimédia et des nouvelles technologies. Une de mes principale mission est d’élaborer, de mettre en place et d’assurer le suivi d’une interface web commune aux différentes entités communales.

En plus des cours théoriques, la formation a été un tremplin vers le monde professionnel et m’a permis de trouver mon premier emploi.




Julien Gueit

 


 

création site Internet - Rennes